Jorge Amat squatte les musées du Louvre, Beaubourg et le Prado

Devant le refus des musées du Prado, de Beaubourg et du Louvre d’exposer ses oeuvres le plasticien Jorge Amat a réussi à les accrochées illégalement sur les cimaises.
Ceci est une intervention post-situationnisme qui prolonge son travail de cinéaste et de trafiquant d’images. L’art est dans la rue dans toute sa nudité et squatte les musées imaginaires.

 

Clip vidéo sur Youtube

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s